Ergotage étymologique

Publié le par Kathia Martinez

Ergotage étymologique

Interrogation étymologique du matin... D'où vient le mot liberté ?
Du latin "libertas" qui signifie " état de l’homme libre", lui-même dérivé de "liber" (" homme libre ", par opposition à " esclave "). Mais d'où vient le radical "lib" ? Il vient d'une racine indo-européenne "lib", que l’on retrouve dans l’allemand Liebe ("amour, sexe "), le latin libido (" désir, jouissance ") ou liber (" il plaît de… "), mais aussi dans les langues slaves, par exemple le russe lioubit (" aimer ") ou le tchèque líbit se (" s’aimer, se plaire "), et c’est la même idée que l’on trouve dans l’usage français du verbe plaire " il me plaît de faire ce que je veux" qui signifie " je suis libre d’agir à ma guise ".
Et donc, étymologiquement, quand l’homme libre exerce sa liberté, il exprime son bon plaisir et jouit de ses droits. La liberté est-elle l'expression d'une volition liée à un contexte, à un moment et donc est-elle changeante et donc non immuable? Ou bien cette volition est-elle le signe de l'Homme devant le monde et de sa volonté de le faire sien ? La liberté, est-elle au service de l'harmonie ou de l'inégalité, du progrès matériel ou de l'incapacité humaine à progresser intérieurement car soumise à ses affects ? Politiquement, est-elle une notion donnant à l'homme une impression de s'affranchir tout en restant aliéné à ses besoins subjectifs ? Est-elle l'expression tragique de son incapacité à sortir de soi et de ses besoins ou est-elle la part constituante de ce qui fait L'Homme, Homme ? Vastes interrogations...

Commenter cet article